Leave a comment

Colloque international « Francophonie et frontières »

2014-03-21-144 IMGP2940 IMGP2944 IMGP2959 IMGP2982 IMGP3056 IMGP3072

Colloque international

« Francophonie et frontières »

 

Ministère des Affaires étrangères

2 rue Alexandre Jendov, salle Bulgaria

21 mars 2014 – 13h30 – 18h00

 

organisé par

Le Ministère des Affaires étrangères – L’Institut Diplomatique

Le Groupe des Ambassadeurs Francophones (GAF) – L’Institut français de Bulgarie

l’AMOPA Bulgarie – l’Équipe e-Citoyenneté de la Nouvelle Université Bulgare

 

Le sans frontières est plutôt tendance aujourd’hui : « Médecins sans frontières », « Journalistes sans frontières », bientôt « Douaniers sans frontières » (Debray, 2010). « Bordering, ordering, othering » (Van Houtum & Van Naerssen, 2002), construction de frontières, d’ordres, d’altérité résume l’ambition d’un nouveau domaine à s’affirmer comme primordial au sein des sciences sociales : une détermination des études sur les frontières pour adresser les questions cruciales de pouvoir, de souveraineté, de dé/re/territorialisation, de différence et de pathos constructiviste de cette nouvelle vision dans laquelle les frontières perdent leurs grammaires géographiques et leur solidité politique et deviennent compétition et lutte pour le sens, la signification et le pouvoir.

Le colloque proposé se situe au croisement de la surproduction de frontières, d’un côté, et de la surproduction de représentations, de significations, d’imaginaires, d’un autre côté. Le paradoxe du concept de frontières est qu’il émerge en même temps que son opposé et s’affirme en face d’une vague gigantesque, un vrai tsunami théorique et politique de de-frontalisation du monde, la fin d’un pouvoir défini et ancré territorialement et l’émergence du système-monde avec sa hiérarchie et sa structure – centre et périphérie – mais une structure déterritorialisée : économique, politique et symbolique.

Le colloque s’articule en deux parties :

La première, Francophonie sans frontières, analyse la contribution de la Francophonie pour relativiser et déconstruire les frontières, pour créer des réseaux et d’autres formes susceptibles de les dépasser, pour partager langue, valeurs, visions, imaginaires. Il s’agit de questionner les nouvelles métaphores exprimant le monde déterritorialisé – liquidité, fluidité, flux, réseaux – et de rechercher des formes stimulantes de métissage et de dialogue interculturels (Krasteva, 2013).

La seconde partie Re/dé/construire les frontières analyse deux tendances opposées : l’effacement des frontières par l’art, les réseaux sociaux, l’Internet, l’économie de plus en plus mondialisée, d’un côté, l’explosion de nouvelles frontières, leur multiplication et leur diversification – biométriques, fonctionnelles, internes, temporelles, intelligentes, symboliques –, d’un autre côté. Dans un monde de plus en plus déterritorialisé, la nécessité de frontières ne fait qu’augmenter à cause de la capacité de ces dernières à cadrer les identités, à définir l’altérité, à ordonner les interprétations. Les analyses portent sur les recherches théoriques et esthétiques d’intellectuels et artistes qui s’ingénient à réinventer un espace avec leurs concepts, leurs images et leurs imaginaires, et à re/dé/construire les frontières (Rouet & Soulages, 2013).

Ce colloque s’inscrit dans la continuité des deux précédents : Francophonie et démocratisation, organisé au Parlement bulgare le 20 mars 2012 et Francophonie et citoyenneté numérique, organisé au Ministère des Affaires étrangères de Bulgarie, à l’occasion du 20e anniversaire de l’adhésion  du pays à l’OIF en tant que membre à part entière, le 16 octobre 2013.

 

Références

Debray, R., 2010, Éloge des Frontières, Paris, NRF, Gallimard

Van Houtum, H., & Van Naerssen, T., 2002, « Bordering, Ordering and Othering », Tijdschrift voor economische en sociale geografie, Vol. 93, Issue 2, pp. 25–136.

Rouet, G., & Soulages, F. (dir.), 2013, Frontières géoculturelles et géopolitiques, Paris, L’Harmattan.

Krasteva, A., 2013, E-citoyennetés, Paris, L’Harmattan.

 

Comité d’organisation

Anna Krasteva, Gilles Rouet, Maria Donevska, Yavor Ivanov,

Atanas Sougarev, Ildiko Otova, Iva Debrenlieva

Programme

 

13h-13h30 Enregistrement

13h30-14h Ouverture

 

Christian Viguenin, Ministre des Affaires étrangères de Bulgarie

Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France en Bulgarie et Président du Groupe des ambassadeurs francophones

Rennie Yotova, Représentante de l’Organisation internationale de la Francophonie

Mariya Gabriel, Députée européenne

 

1ère Partie : Francophonie sans frontières

Présidentе : Adelina Tomova, Institut Diplomatique

Discutant : Antony Todorov, Nouvelle Université Bulgare

 

Gueorgui Dimitrov, Ministère des Affaires étrangères, Francophonie et dialogue interculturel

Latifa Akharbach, Ambassadrice du Royaume du Maroc en Bulgarie, Nouvelles limites du « sans frontières »

Manal Yehia El Shinnawi, Ambassadrice de la République arabe d’Égypte, Francophonie et développement

Stoyan Atanassov, Université de Sofia, L’esprit francophone des frontières

Thierry Kochuyt, Nouvelle Université Bulgare, IFAG, Le système linguistique mondial

Gueorgui Jechev, Université de Sofia, Frontières internes entre communautés linguistiques en Francophonie

Joanna Nowicki, Université de Cergy-Pontoise, Les intellectuels de l’Est et l’autre Francophonie

Mila Maeva, Institut d’ethnologie et de folklore, Francophonie et la migration bulgare en France

Vera Kitova, Union mondiale des écrivains médecins, Francophonie sans frontières : le regard d’un écrivain-médecin

Pause-café 15h45-16h

 

2e Partie : Re/dé/construire les frontières

Président : Siméon Anguelov, Ancien Ambassadeur, AMOPA

Discutante : Anna Krasteva, Nouvelle Université Bulgare, AMOPA

 

Francois Soulages, Retina.International, Université Paris 8, Frontières géopolitiques / frontières artistiques / frontières linguistiques

Plamen Anguelov, Vice-ministre de l’Intérieur, Crise de réfugiés et gestion des frontières

Snezhana Yoveva, Fonds National Bulgarie, 13 siècles, Culture sans frontières

Atanaska Teneva, Vice-ministre de l’éducation, Éducation sans frontières

Ildiko Otova, Équipe E-citoyenneté de la NUB, Citoyens sans frontières

Irena Bokova, Nouvelle Université Bulgare, L’eau comme pont transfrontalier

Miroslava Borisova, Ministère du Transport, des Industries informatiques et de la Communication, Le transport comme pont entre la France et la Bulgarie

Tzvetana Guerdjikova, Consultante en gestion de projets européens, Coopération transfrontalière : bonnes pratiques francophones et balkaniques

Radosveta Krastanova, Nouvelle Université Bulgare, L’individu (sans) frontières ou les paradoxes de la révolution anthropologique

Conclusion

Anna Krasteva, Nouvelle Université Bulgare, AMOPA

Frontières dynamiques : de la solidification politique à la liquéfaction symbolique

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: